Communiquer sur ses compétences

Dans ce quatrième article, nous allons évoquer les différents moyens pour communiquer sur vos compétences :

  1. Sur votre CV
  2. Dans vos lettres de motivation
  3. Sur votre profil LinkedIn
  4. Sur Internet
  5. En entretien

Communiquer sur ses compétences!

1. Sur votre CV

De nombreux modèles de CV proposent de créer une section “Compétences” en plus des incontournables sections “Expériences Professionnelles” et “Formations”.

Quelques conseils pour bien utiliser cette section :

  • sélectionnez des compétences dont vous pouvez justifier la maîtrise, et qui sont pertinentes par rapport au poste visé (pour rappel, il est important d’ajuster votre CV aux différents postes auxquels vous postulez)
  • votre CV doit illustrer vos compétences, donc si vous indiquez “rigueur”, les fautes ou de typographie et d’orthographe seront inexcusables, et si vous indiquez “Adobe Photoshop” comme logiciel, votre CV doit être agréable voire élégant…
  • n’hésitez pas à regrouper les compétences par catégorie, par exemple “Compétences humaines”, “Logiciels maîtrisés”, “Langues parlées”...
  • pour les langues, n’oubliez pas de préciser le niveau (maternel, bilingue, scolaire, ou avec les niveaux européens A1, A2…)

Cependant, le recruteur va avant tout chercher des preuves de vos compétences “en contexte”. C’est-à-dire que la meilleure présentation de vos compétences se trouve dans la description en quelques points de chacune de vos expériences.

Par exemple, au lieu de mettre les compétences “Travail en équipe”, “Sens du client” et “Logiciels CRM”, étoffez plutôt la description de vos expériences avec des éléments de preuve très précis :

Assistante commerciale - Business & Cie

  • Mise en place et paramétrage du logiciel CRM de l’entreprise familiale (environ 2000 prospects et 250 clients, 6 utilisateurs internes)
  • Fidélisation des clients (organisation de petits déjeuners thématiques, traitement des réclamations prioritaires…)
  • Travail au sein d’une équipe de 3 commerciaux et 1 personne au marketing digital

Sachez qu’il existe aussi le format appelé “CV de compétences”. C’est-à-dire qu’au lieu de mettre en avant vos formations et expériences professionnelles, vous mettez en avant vos compétences et vous les justifiez à l’aide d’expériences et de formations. Par exemple :

Gestion de projets

  • Organisation du tournoi inter-sports des universités de Bretagne
  • Meneuse d’un groupe de 6 étudiants sur le projet de semestre du cours Génie Chimique

Attention, les recruteurs ne sont pas encore familiers de ce format, à utiliser donc avec circonspection, si c’est vraiment ce qui met le plus en valeur votre parcours. Pour le faire, vous pouvez utiliser des outils comme MyFairJob.

2. Dans la lettre de motivation

Les conseils pour le CV sont toujours valables pour la lettre de motivation :

  • mettez en avant les compétences qui intéressent ce recruteur pour cette entreprise sur ce poste,
  • justifiez-les avec des exemples concrets,
  • et plus généralement, que votre lettre de motivation reflète les qualités que vous prétendez posséder. Par exemple, si vous dites être passionné(e) par l’aéronautique, citez brièvement une anecdote qui l’illustre !

3. Sur votre profil LinkedIn

Si vous avez un profil LinkedIn (ce qui est vivement recommandé pour la plupart des métiers du tertiaire), vous pouvez y faire figurer vos compétences. Pour cela, cliquez sur “Ajouter une section à mon profil” et choisissez “Compétences”. Vous pouvez alors sélectionner parmi un grand nombre de compétences proposées (certaines vous sont d’ailleurs suggérées en fonction de votre profil, vous n’avez plus qu’à valider celles qui sont pertinentes).

En plus d’être consultables par des recruteurs potentiels, ces compétences sont utilisées par les algorithmes pour vous proposer des offres (et des pubs !...) personnalisées, ou orienter les recruteurs vers votre profil.

Enfin, vous pouvez demander à des (anciens) collègues ou managers de recommander ces compétences afin de leur donner plus de poids.

4. Sur Internet

Comme déjà évoqué plus haut, il est plus puissant de donner des preuves concrètes de vos compétences que d’en parler. Sur Internet, profitez donc de la facilité de publication de contenus sur Internet pour mettre en valeur le produit de vos compétences, notamment créatives.

Par exemple :

  • Vous souhaitez travailler dans le community management ou la communication ? Postez régulièrement du contenu de qualité sur LinkedIn, essayez de vous créer un groupe Facebook avec de nombreux abonnés engagés.
  • Vous avez une belle plume ? Alimentez un blog avec vos écrits.
  • Vous produisez de belles choses de vos mains (cuisine, jardinage, dessin…) ? Cultivez un compte Instagram ou Pinterest avec vos créations.
  • Vous avez un don de conteur ou un humour incroyable ? Produisez-vous sur Youtube.
  • Vous codez ou designez des interfaces ? Rendez votre travail visible sur Github, Behance, Dribble, etc.
  • Vous avez développé une expertise sur un sujet lié au métier que vous cherchez à exercer (management, psychologie, etc.) ? Partagez vos réflexions sur Medium.

Et si aucun réseau social ne vous convient, vous pouvez simplement créer votre propre site sans coder et souvent gratuitement avec des outils comme WordPress, Wix, Jimdo....

Mettez ensuite le lien vers ce support sur votre profil LinkedIn et votre CV. Veillez à ce que le lien reste valide et le contenu à jour et de qualité, sinon cela pourrait vous desservir.

5. En entretien

Le “pitch”, la présentation que le recruteur vous demande de faire au début de l’entretien, est le moment idéal pour “abattre vos cartes” en matière de compétences.

En effet, la structure recommandée pour un pitch de 3-5 minutes est :

  1. introduction (qui je suis, mon expérience, ma profession),
  2. parcours (formations et expériences professionnelles),
  3. compétences,
  4. et motivation (pourquoi je suis là devant vous).

Les compétences s’insèrent donc dans la suite logique du parcours : “Tout au long de ce parcours, j’ai donc acquis de solides compétences en…”

Cela demande bien sûr de la préparation pour sélectionner des compétences précises et pertinentes pour le poste ou l’entrepris, et pour que l’explication de votre parcours juste avant prouve naturellement votre maîtrise de ces compétences.

D’autres questions classiques d’entretien portent sur les compétences :

“Quels sont vos points forts / vos qualités ?”

Vous allez pouvoir mettre en avant vos “soft skills” (préparez des arguments et des exemples !)

“Quels sont vos axes d’améliorations / vos défauts ?”

Vous allez pouvoir montrer que vous êtes lucide sur vous-même, avez identifié les “soft skills” que vous devez renforcer et avez même déjà un plan pour vous améliorer.

“Quelles sont les qualités requises pour ce poste ?”

Attention, il ne s’agit pas de vos qualités mais de celles attendues, bien sûr vous pouvez montrez ensuite que vous les avez, mais vous pouvez aussi préciser que vous n’êtes pas encore au “top niveau” pour certaines et que vous êtes motivé(e) par ce défi.

“Quelle est la réussite dont vous êtes le plus fier ?”

La réalisation que vous allez racontée va vous permettre d’illustrer une de vos soft skills (ex. la persévérance) ou de vos compétences techniques (ex. votre talent de cuisinier) de manière concrète et visuelle, qui doit frapper le recruteur et l’aider à se souvenir de vous !

Exercices :

  • Si vous avez une section Compétences dans votre CV, avez-vous bien mis celles qui ont le plus de valeur pour le métier qui vous intéresse et dont vous pouvez justifier la maîtrise ? La description de vos expériences illustre-t-elle clairement vos compétences ?
  • Réfléchissez à la meilleure façon de mettre en valeur vos compétences sur Internet : est-ce via LinkedIn ? Un autre réseau social ? Un site personnel ?
  • Que répondriez-vous à un recruteur s’il vous demandait quelles sont les 3 compétences-clés que vous avez acquises au cours de votre parcours ? Vos 3 principales qualités ?

Article rédigé par Alicia, créatrice de l'application MesCompétences. Des réactions sur ce contenu ? Ecrivez-moi !

Revenir à la liste des articles